La rentrée fingers in the nose

WhatsApp Image 2019-09-06 at 16.34.16.jpeg

« Tenir ses bonnes résolutions », « Attaquer la rentrée du bon pied », « Capitaliser sur ses vacances ». Vous êtes à peine revenue de la plage que vous êtes saturée de conseils en tout genre sur comment aborder la fameuse rentrée de septembre. Autant de formules toutes faites entendues chaque année, sensées nous booster mais nous mettant plutôt une pression digne d’un ministre français voulant faire passer sa réforme des retraites. 

Chez Gloria, on n’a pas voulu vous rabâcher ces « bons conseils » qui s’assimilent en définitive à des injonctions à être toujours plus performante, plus efficace et plus rapide bien évidemment. Et sans surprise ce sont les femmes qui trinquent (coucou la charge mentale), et doivent encore plus anticiper afin que la rentrée se passe « dans les meilleures conditions ». 

Pour éviter de finir en burnout avant même d’avoir repris le boulot ou de s’auto flageller en se disant que les autres y arrivent bien mieux que nous, pensez à toutes ces petites choses que vous ne lirez nulle part ailleurs (et non ne nous remerciez pas, enfin pas encore).

  • La rentrée, c’est à vous de décider si c’est un big deal ou non. C’est comme les résolutions après le réveillon, personne ne vous oblige à en prendre. Ce n’est pas parce que tout le monde le fait – ou donne l’impression de le faire, que vous devez vous imposer de suivre le troupeau. La rentrée vous en faites ce que vous voulez. Si vous voulez l’ériger en challenge de l’année ou comme un nouveau départ, libre à vous. Mais les choses peuvent aussi se passer calmement, sans grosse pression et sans changement majeur, et il ne devrait normalement pas y avoir mort d’homme. 

  • Arrêtez de vous comparer aux autres. Tout le monde fait comme il peut avec ce qu’il a. La femme parfaite n’existe pas, sauf sur Instagram. Et si on peut se permettre de vous donner un conseil, vous pouvez aussi arrêter de suivre sur ce réseau toute personne qui vous fait vous sentir moins intéressante, moins bien, ou moins tout ! Petit rappel : Instagram n’est pas la vraie vie, et même l’influenceuse aux 20 000 followers va se taper la réunion parents élèves sur les petites chaises d’enfants le vendredi prochain à 16h30.

  • Prenez du temps pour vous, et rien que pour vous. Imposez-vous ces plages horaires hebdomadaires dans votre agenda. Et si vous voulez ne rien faire, écrivez en grosses lettres rouges et majuscules RIEN ou mieux, MOI (oui l’auteure de ces lignes est encore titulaire d’un agenda papier). Prenez ces moments pour vous sans culpabilité – encore totalement féminine - et imposez-le à votre entourage. Les études ont prouvé que ne rien faire – comme regarder le plafond en étant vautré sur son canapé -était une bonne chose pour préserver notre mental (argument à sortir à votre conjoint) et augmenter notre productivité (argument à sortir à votre boss). 

  • Si vous êtes en couple, organisez-vous à deux, et faites des points. Et si vous avez des enfants, ce rendez-vous hebdomadaire est indispensable. Vous pouvez l’appeler conseil de famille – même si vous êtes seulement deux pour le moment à parler de manière cohérente – et prendre dix minutes chaque dimanche soir afin de discuter du planning. Qui fait quoi cette semaine ? 

La rentrée peut être le moment de remettre les choses à plat au niveau de l’organisation et de la gestion de la vie de famille. Et donc du quotidien. Ce n’est pas parce que vous avez accepté un fonctionnement jusqu’à maintenant, que vous ne pouvez pas exprimer votre ressenti à votre conjoint, et dire clairement ce qui ne vous convient plus. La charge mentale s’accumule souvent sans que l’on s’en rende compte. C’est peut-être le moment pour avoir cette discussion que vous imaginez dans votre tête comme désagréable, mais en réalité probablement très constructive. N’attendez pas de craquer pour exiger de l’autre plus d’implication. Oui, ce ne sont pas les discussions les plus sexy ni les plus intellectuelles. Mais la gestion du quotidien n’a – malheureusement - rien de romantique. Discutez, discutez et discutez encore. C’est peut-être la meilleure habitude à prendre pour surfer cette fameuse vague de la rentrée, fingers in the nose. 

Enfin, si vous vous posiez des questions avant de partir en vacances, notamment sur votre futur professionnel, il est probable que ce soit toujours le cas en septembre : 

Comment puis-je obtenir enfin une vraie augmentation de salaire (qui n’en veut pas ?) et me sentir légitime à la demander ? Comment faire de mon congé maternité une opportunité plutôt qu’un frein, est ce que c’est possible ? J’hésite à quitter le salariat et à me mettre à mon compte, mais financièrement est ce que c’est envisageable ?

Et c’est là que Gloria est là pour vous aiguiller. Car nous nous sommes posés ces mêmes questions, comme vous. Et nous avons créé des ateliers de coaching collectifs pour vous éclairer et vous booster. De l’atelier Négocier son salaire aux Finances de freelance, en passant par l’atelier Pourquoi être féministe, ou Retour de congé à maternité, et bientôt un atelier sur la charge mentale, il y en forcément un qui devrait vous aider à faire de la rentrée un moment plutôt sympa. 

Anne-Laure Baratin

Anne Laure Baratin