Sandrine Ferrand


 

C’est simple, Sandrine est une grande curieuse doublée d’une vraie autodidacte. Dès qu’un sujet l’intéresse, elle fonce. Au lycée, elle prépare seule le concours de Sciences-Po. Elle se spécialise en droit public et en droit européen puis aide les grandes entreprises de l’énergie et de l’environnement (Engie, Suez, E.ON) à définir leur politique de lobbying.

Il y a six ans, elle change complètement de casquette et développe des compétences… en finance ! Elle devient alors l’une des rares expertes sur le marché du carbone européen.

Il y a deux ans, Sandrine lit King Kong Théorie de Virginie Despentes. Soudain, elle a envie de mieux comprendre les inégalités homme-femmes et se plonge dans la littérature sur le sujet. Elle se lance alors un nouveau défi : utiliser ses talents de vulgarisation pour provoquer une prise de conscience féministe.

Parce que Sandrine n’est pas qu’autodidacte, elle est aussi une grande pédagogue ! Quand on a commencé à s’intéresser au féminisme, c’est d’ailleurs elle qui su nous guider et nous dire par quel bout commencer.

C’est sûr, Sandrine saura à la fois éveiller et donner envie d’aller plus loin à des hommes et des femmes qui aujourd’hui ne s’intéressent pas spécialement au féminisme… mais aussi renforcer l’éveil et nourrir l’envie des féministes déjà convaincu.e.s.